Histoire de mes talents

Des aptitudes que j’ai pu développer durant toute mon expérience passée que je peux mettre à profit de manière transversales dans la communication digitale en améliorant le référencement SEO de vos contenus : motivé, intuitif, créativité à l’écrit, notamment à l’écriture et à l’optimisation de modéles de documents professionnels en support gestion et projets. C’est une stratégie de contenu qui peut apporter des résultats efficaces pour votre notoriété : clés du succès de l’accroissement de votre chiffre d’affaires et de la fréquentation augmentée de vos sites web.

Mes motivations

J’ai un fort potentiel pour le travail fini, accompli et reconnu par mes pairs… Un travail n’est jamais individuel à 100%. C’est surtout un travail de groupe car il est inter-dépendant, il faut donc interagir en milieu professionnel avec un esprit d’équipe qui ne peut se réaliser que s’il y a de très bonnes relations équivoques et sincères.

Ce qui est appréciable en environnement professionnel !

Ainsi, durant mon parcours salarié j’ai toujours cru que la réussite passait forcément par 90% de nos relations, les 10% restants correspondent aux compétences techniques et à l’assiduité.

En effet, une personne autodidacte qui ne sait pas grand chose reste sincère en entretien(s), justement recrutée pour son savoir-être, n’aura aucun mal à acquérir des compétences qu’elle n’a pas encore, pourvu qu’elle s’entende très bien avec ses partenaires.

On peut réussir à son poste, s’il y a une vraie confiance et des vrais relations. Là où les professionnels du recrutement parlent d’esprit d’équipe, de flexibilité… Je préfère les mots « authenticité » et surtout chaleur humaine…

On passe 35h par semaine avec ses partenaires et son référent -son manager- ce qui veut dire 152h par mois au moins … Les week-ends et les soirées en famille mesurent en moyenne 4h pour chacun des jours de la semaine (à partir de 18h par exemple jusqu’à l’heure où il est grand temps de respecter les besoins de sommeil) puis environ 16-21h le week-end.

Quatre week-end par mois soit quatre semaine, faites le compte vous-même : nous obtenons au maximum 21h par week-end + les 5 jours de la semaine à raison de 4h par jour… 104 heures de vie personnelle ou familiale. Autrement dit tous salariés passent plus de temps avec leurs partenaires et managers qu’avec leur famille. Ils ont donc tous intérêt à ne pas négliger leur intégrité relationnelle avec leurs collègues, leur manager.

Ainsi, dans chacune des entreprises pour lesquelles j’ai été fiers de travailler, le point commun qu’elles m’ont tous indiqué et je les remercie pour cela : le relationnel ! Je devais toujours travailler sur moi-même : soyez flexible, Jérémie ! Un peu de souplesse ! Me disait-on d’une façon ou d’une autre. « Esprit d’équipe » ! me rappelai JALBGROUP.

C’est bien ce qui valide ce à quoi j’ai toujours cru : authentique, et chaleureux. Ce que l’on attendait de moi je l’attendai moi aussi des autres… L’individu social ne peut exister et s’accomplir que s’il est en interactions avec les uns et les autres de façon équivoque.

Humm… Et alors ? Me direz-vous. Où en êtes-vous aujourd’hui ? Je dirai cher lectrice/lecteur, que je suis un être pensant, doué d’intelligence mais aussi rempli d’émotions, d’envies, de sentiments. Et justement, l’esprit parfois nous souffle gentiment dans notre oreille ce qui est le mieux pour nous… Et bien cela m’est arrivé à moi aussi. Et pas qu’une seule fois. Ecouter mes sens, ma voix intérieur peut aussi m’éclairer….

L’intuition

 Je lui fais confiance pour les grandes décisions, tout en prenant du recul sur les risques s’il y en a ; c’est ma base de données interne, alimentée par mon expérience. Pour alimenter une expérience professionnelle globale composées de plusieurs expériences dans plusieurs entreprises -ce qui fut aussi mon cas- il faut produire, construire, dialoguer… ! Il faut donc du flux !! Un peu comme les flux RSS qui tendent à disparaître depuis quelques temps déjà.

Le flux :

Place au psychique et au bon sens : ressource génératrice et d’organisateur efficace ! Car le flux, ce n’est pas seulement de la sueur, du stress, ou de l’adrénaline d’auto-satisfaction ! Ainsi, pour s’accomplir, se relever à chaque échec et voir les choses du bon côté de la barrière, réussir non pas seulement par la situation seule dans laquelle je me trouve, mais aussi s’en servir pour mieux rebondir et avancer, j’ai fait le choix de continuer à aimer celles que j’ai aimé et excuser le cas échéant ceux et celles qui m’ont dénigrées.

J’aime mon Team Leader chez TRSB, parce que, malgré mon choix de partir, il m’a encouragé à rester en contact. J’aime la responsable des ressources humaines de DEVOTEAM, parce que plus jeune que moi, je l’ai connu chargée de recrutement chez JALBGROUP dans une situation où je fus recruté non pas pour ce que j’ai fait mais pour ce que je suis et ce que je peux apporter demain. Nous sommes encore en contact aujourd’hui, je suis parti en pleurant un peu, de ne pas avoir su être à la hauteur de « l’esprit d’équipe » que l’on me demandait tant et que je n’ai pas pu suffisamment apporté.

Je continue à mainteinir un contact avec le directeur des ressources humaines du groupe INTERMARCHE, même si le choix de séparation s’est fait sur la base d’insuffisances professionnelles… Ou encore d’une revendication trop pesante. Etc. Ce qui m’a permis de me lancer dans des projets de formations puis d’expériences qui suivent que je n’aurai pas pu réaliser si j’avais été encore salarié dans une grande enseigne de la distribution. D’une certaine manière, avoir travaillé dans l’un des magasins m’a apporté de la valeur ajoutée et des compétences transversales en plus. Me ressourcer en droit social, avoir du bon sens…

Tout le monde a besoin de tout le monde vous comme moi, un jour, vous pouvez avoir besoin d’un autre, et cet autre peut-être justement celui/celle que vous n’attendiez pas !

Voire surtout pas !! Et vous trompez. Quoi de meilleur que la sympathie et la modestie pour rester dans l’objectivité ! Et n’oubliez pas aussi que cette personne peut très bien avoir besoin de vous ; en acceptant de renouer des bonnes relations, vous l’aidez à ne plus être ce qu’elle était, mais à être meilleur à la fois pour elle-même et vous pourriez en voir les bénéfices à votre avantage, ne serait-ce que par le plaisir que vous avez été utile et que vous vous étiez trompé sur cette personne. D’où l’empathie demandé aussi implicitement par les recruteurs.

L’empathie 

Je sais détecter les signaux émotionnels lors des échanges avec les autres, il faut toujours s’assurer que l’interlocuteur comprend, se sent rassuré, encadré. Ainsi, mon expérience chez VOCATIS m’a permis de découvrir une nouvelle qualité humaine : savoir encadrer. Le jeune était un stagiaire, et je lui ai confié une partie de la comptabilité fournisseurs. Il ne comprenait pas la réglementation de la TVA, je lui ai indiqué les ressources vers lesquels s’appuyer après quelques échanges sympathiques ; il en découle qu’il a décidé de persévérer plutôt vers le management car la fiscalité, au fond, ce n’était pas sa thasse de thé !

Rigolo et assez insolite n’est-ce pas ! Ce que l’on fait soi-même, on permet à son équipe de se l’approprier pour qu’il puisse changer et évoluer vers de nouveaux horizons. Mais il faut savoir prendre du recul, lorsqu’un conflit commence à être visible.

Le lâcher prise 

Disposant d’une grande souplesse, je préserve toujours mes motivations : chaque échec passé m’a appris à tempérer mon savoir-être et mon savoir-faire… En sus de ce que j’ai déjà cité plus haut, il faut évidemment tenir compte des expériences moins faciles que d’autres, des challenges à relever ! Chez TESSI par exemple, je fus responsable de la trésorerie sur le site de Nanterre, poste supprimé ensuite. En effet, les volumes étant traités par nos agents et opérateurs de saisies sur les platesformes, j’avais l’impression d’être inutile et le midi je mangeai seul. Alors j’ai persévéré, travaillé d’arrache pied en faisant le « dos rond ».

Un jour, le standard de l’accueil du siège social à Boulogne Billancourt, m’a informé de l’historique du poste que j’occupais depuis alors un an, ma surprise !

Personne n’arrivait à rester plus de 6 mois, j’avais donc battu mon record du salarié qui ne doit pas se faire virer trop tôt ! Elle est pas belle la vie !! Au final, ce sont les salariés les meilleures et non la direction trop éloignés et bourré d’a-priori.

Le plaisir

Les conversations « devant la machine à café », l’humain d’abord. Cela vous dit quelque chose ? Bien sûr ! C’est là où on entend tout, c’est à cet endroit que l’on mesure le climat social et la philosophie de l’entreprise dans laquelle on travaille. C’est dans le couloir du magasin d’Intermarché qu’on m’a expliqué que la convention collective mentionnait l’autorisation pour l’employeur de mentionner un numéro de PI dans un contrat de travail, en lieu et place du numéro de sécurité sociale ! Le droit social cela vous parle ? C’est mon dada.

Activité de création : mon expérience

Je n’ai aucune expérience salariée en tant que consultant ou manager telle qu’il est définie et attendu des entreprises d’aujourd’hui, cependant mon expérience dans la comptabilité et la gestion administrative dans certaines branches d’activités, tels que la grande distribution, le prêt- -à-porter, les sociétés de communication et l’évènementiel, ajoutée de ma passion pour l’informatique et Office, me permettront au moins de positionner mon potentiel dans un monde en mouvement perpétuel, le monde des affaires, du service public, de l’emploi  : l’opinon public; c’est uniquement le manque de moyens qui est bloquant : l’argent.

Car oui, vous l’avez bien vu dans mon persona branding, je me suis mis à mon compte, et je continue à rechercher des clients pour un engagement freelance par exemple ; beaucoup d’entreprises ont des projets de recrutement en suspens faute de trouver le candidat.

Alors je dis merci à tous mes (futurs) clients, car ils feront bientôt appel à moi ;

Compétences transversales

Je créer et j’accompagne le cas échéant les indivdus, ONG et associations, fondations personnalités publiques, etc. donc sur trois grands domaines :

1.      Les futurs (actuels) artistes acteurs et chanteurs, politiques de demain

2.      Les agences de presses Opinon publiques en tout genre, maisons d’éditeurs

3.      Co-management IT (ESN- entreprises au Service du Numérique)

Je peux aussi apporter sur demande mes contributions en gestion financière

Publié par jeremie92

Je suis un professionnel disponible, autodidacte et motivé : je mets à disposition mes compétences en freelance, soit en portage salarial à distance en télétravail ou sur place au choix de l’entreprise : Rédacteur web sinon blogueur professionnel pour les entreprises. Je peux aussi me rendre disponible pour des tâches en fonction support tels que la gestion administrative commerciale, l’achat, les moyens généraux, les ressources humaines et même la comptabilité. Mon taux journalier s’élève à 50€. Il est demandé un acompte de 50% pour couvrir les frais. Je n’ai pas de préférence sur les conditions et l’aménagement du temps de travail, mais j’ai une petite préférence pour les branches d’activités : sociologie, médias, radios et audiovisuel. Ce qui ne veut pas dire que je me ferme à d’autres opportunités ; je suis plutôt flexible, ce que je demande en tout bonne foi c’est de la sincérité et de l’authenticité

Un avis sur « Histoire de mes talents »

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :